Suisse | Fribourg
  1. Wandflue
  2. Oberbergpass

Obergbergpass

La veille, nous avons randonné dans la région des Gastlosen, Wandflue. L’idée pour aujourd’hui est de faire le tour, ou plutôt demi-tour, des Gastlosen : on coupe le parcours en franchissant le col de l’Oberbergpass. C’est une randonnée que j’ai déjà eu l’occasion de faire, mais en sens inverse (voir cette randonnée).

Chalet du Soldat

Nous avons dormi à la cabane du Chalet du Soldat. Un solide déjeuner (préféré de venir au plus tôt, cette cabane accueille facilement des familles, donc la tranquillité est plutôt en début de service).

Wolfs Ort

Nous partons depuis la cabane, les lueurs du matin sont belles. Il faut longer la paroi du Sattelspitze. Le sentier passe parmi quelques arbres, puis monte sur un sentier caillouteux. Il a des marches en bois. Un secteur un peu plus raide. Un joli passage parmi des blocs rocheux. On arrive à un col, il faut longer un sentier, un passage un brin aérien, puis quelques mètres de descente pour accéder au col du Wolfs Ort. La vue s’ouvre tout grand sur les Alpes. En ce début de matin, avec le soleil à contre-jour, la lumière est en ton doux. Les Alpes se découpent en fonction de leur distance. Joli

Oberi Bire

On descend pour passer dans un pâturage. Puis on s’oriente sur la gauche, pour traverser le pâturage d’Oberi Bire. Cette section est douce et débonnaire. La vue sur les falaises des Gastlosen est superbe. Tiens une marmotte qui file se cacher.

Oberberg

Puis le sentier longe une route de 4×4. Devant nous se dresse des coupe-vent. Le sentier file dans ce secteur d’Oberberg puis bifurque à gauche.

Büelsgrabe

On descend dans un talweg qui longe un cours d’eau. La végétation se fait plus luxuriante. Tiens des framboises. On passe parmi quelques arbres.

Dans ce secteur on voit le trou de la grand-mère, trou dans le calcaire.

Après un court passage parmi les arbres, il faut bifurquer sur la gauche au niveau d’un pierrier (Büelsgrabe). Aucun panneau, mais le sentier est bien visible.

Obergbergpass

On remonte tranquillement ce pierrier. Puis le sentier serpente et arrive sur un passage un peu exposé (mini falaise). Bon, mon équipe voit cela d’un mauvais oeil. Je rebrousse chemin pour prendre l’autre option : un sentier raide qui s’enfonce en forêt. Je le fait court : il faut se sortir les mains des poches. C’est raide, on s’aide des mains pour son équilibre sur tout rochers, racines. Le sentier n’est pas confortable. Bref mon équipe, en partie, dans le rouge. Je me mets juste derrière la personne la plus en difficulté. Pour d’autres personnes, cela ne pose pas de soucis. A titre personnel, je ne suis pas dérangé, mais c’est quand même du terrain pas évident.

On arrive sous un arbre et des blocs rocheux. Pour le franchir, une corde serait bienvenue, mais rien. On décide de prendre l’option sur la droite, va pour sortir à nouveau les mains des poches. On retrouve le sentier, c’est raide, mais plus confortable, quoique toujours un ou deux passage où les mains sont utiles. Le sentier s’adoucit un peu et nous franchissons enfin le col de l’Oberbergpass. C’est une zone de gros blocs calcaires, un peu pomatoire. Il faut filer sur la gauche.

On s’installe là, repos nécessaire pour certains et pause picnic. C’est l’occasion de voir les nombreux grimpeurs s’adonner à remonter ces falaises.

Trou de la grand-mère

Nous repartons, le sentier longe la falaise. D’autres grimpeurs tout le long de ces falaises. Le sentier est doux au début. On passe sous le trou de la grand-mère, bien visible, pendant quelques instants.

Chalet du Soldat

Puis le sentier descend dans un pierrier. Section pentue, mais sans difficulté. On parviens à une bifurcation. Les deux sentiers sont possibles. On poursuit tout droit. Le sentier remonte pendant un bon moment. Entre arbustes et rochers. Puis on descend, en pente douce, parmi des blocs rocheux. Il faut rester attentif, pour suivre le sentier. Les derniers mètres, je perds le sentier, mais on rejoint le sentier du début de la randonnée sans soucis.

Quelques derniers pas et nous revenons au Chalet du Soldat. Là, pause réglementaire, dans la troupe, il faut un remontant.

Hintersattel

Après une bonne pause, nous visitons le bestiaire du Chalet du Soldat (lapins, chèvres, poules) et le jardin potage. Joli. Puis nous empruntons le sentier qui descend dans le pâturage. C’est débonnaire. Nous passons devant le chalet d’Hindersattel, au joli toit en tavillons.

Im Roten Herd

Le sentier traverse des petits cours d’eau, avec des caillebotis en bois pour rester au sec. Retour en forêt. On passe sous la ligne du monte charge du Chalet du Soldat.

On sort de la forêt, pour passer au travers de la ferme de Im Roten Herd.

Petit Mont

Après, il faut descendre le pâturage par la route d’alpage, assez pentue. Les vaches broutent tranquillement. La vue est dégagée sur le vallon. On finit par retrouver le parking du jour, à Petit Mont.

Conclusion

Le tour des Gastlosen, via le col de l’Oberbergpass n’est pas anodin. Ce col se mérite, mais c’est l’occasion de sortir de sa zone de confort. Ce tour peut se réaliser en une journée, mais la nuitée à la cabane du Chalet du Soldat, amène bien du charme.