Suisse | Vaud

Creux du Croue

Creux du Croue est une combe attenante au Noirmont, dans le Jura Suisse, mais attenant à la France (département du Doubs) et du Lac des Rousses. J’ai déjà eu l’occasion de venir randonner dans cette région (voir cette randonnée). L’idée de la journée est extrêmement modeste au niveau sportif : juste monter au pâturage de Creux de Croue depuis le côté français (au-dessus du lac des Rousses). Quoi seulement 300m de dénivelé ? Eh oui, mais le but est d’aller rendre visite aux bergers et aux patous. J’ai l’installation de revenir plus tard pour former des gens afin d’avoir la bonne attitude avec ce canidé (voir cette formation).

La Bourbe

Je me gare au-dessus du lac des Rousses, un parking généreux existe, mais trouver la route d’accès est le plus dur. Je pars tranquillement et un panneau des douanes, m’indique que je viens de passer la frontière et rentrer en Suisse. Eh, j’ai à peine le temps d’humer l’air français ! Derrière, nous c’est un joli coup d’oeil sur le lac des Rousses. Puis on passe devant une ferme abandonnée pour filer à droite.

Creux du Croue

Désormais le sentier est en forêt et il y a une bonne section bien pentue. Les muscles chauffent et ça dure un petit temps. Puis il s’adoucit et on arrive à un portail qui marque l’entrée du pâturage de Creux de Croue. Un panneau nous indique la présence du patou, nous voilà prévenu. Mais les indications sont minimalistes.

Tourbière

Je rentre dans le pâturage, en forme de baignoire (croue signifie creux, donc Creux du Croue, ça signifie que le cartographe a oublié le nom d’origine !), fort joli. Je descends et arrive devant la tourbière. Je décide de m’approcher, en cette fin de printemps arrosé elle est bien jolie : linaigrettes (fleur cotonneuse) et sphaigne (mousse) qui donne la tourbe. De toute beauté. Le secteur est boueux et une mesure du pH me donne 5.

Patous

Je poursuis et par le sentier arrive devant la ferme, les brebis sont là … et le patou m’arrive dessus comme prévu. Puis c’est Eva, la bergère qui est derrière le patou pour le rappeler. A peine eu le temps de « jouer » avec le patou. L’explication est que les randonneurs n’aiment pas les patous et l’année dernière un des randonneurs s’est mal comporté et un des patous l’a pincé. Conclusion elle(c’est une femelle) et est interdite pour cette année dans le canton de Vaud. Donc un pâturage sur Berne fut trouvé pour placer cette chienne. Pro Natura a permis de trouver un remplaçant. Je suis repassé 15 jours après et rebelote, ce remplaçant a pincé un enfant et zou une interdiction de plus.

Le chien coûte à l’achat, pour le berger, 1’500 CHF. Ils reçoivent ensuite 1’500 CHF/an d’aide de la confédération par chien pour son entretien. Il n’y a pas d’obligation d’avoir un patou, mais le berger n’est pas remboursé en cas d’attaque du loup.

La gestion du fort passage des randonneurs avec les patous est un stress pour les bergers. Surtout que fort peu de randonneurs savent comment se comporter face au canidé et font ce qu’il ne faut surtout pas … et le patou défend son territoire et sa personne. A qui la faute ? Surtout au manque de connaissance  des gens. Je fus longtemps dans ce camp, jusqu’à ce que je me forme. Et ça change tout.

Le loup

Qui dit patou, chien de protection du troupeau, dit loup. Deux individus ont été repérés dans ce secteur depuis quatre ans et des attaques ont eu lieu sur les brebis. On peut dire que le berger est remboursé du dommage … à condition de prouver que c’est le loup (si les charognards sont passés avant l’inspecteur, c’est perdu !) et surtout cela génère du stress pour le troupeau (dont avortements).

Eva, Christian, Marius, Swann et Alvaro

Le berger et la bergère (ça sonne bien ça !) Christian et Eva, ainsi que leur deux enfants Marius et Swann, ainsi que leur aide Alvaro loue la ferme pour faire pâturer leurs propres moutons (230), et 170 autres moutons en gardiennage. Ils sont présents de juin à mi octobre. La vie est modeste dans ces lieux : pas d’eau courante. Une source est à l’eau bout du pâturage et l’eau de pluie est récoltée pour le reste.

Gestion du pâturage

Christian (cela fait 10 ans qui loue Creux du Croue qui appartient à la commune Arzier) enlève les verâtres (mauvaise herbe qui pousse vite et est envahissante) et rumex (nommé lampé), toute herbe qui prolifère et que les moutons ne mangent pas. La tourbière, étant une zone protégé, il n’est pas possible de faire pâturer des vaches, chèvres, cheveux et ânes. Seuls les moutons sont autorisés car ils ne vont pas dans la tourbière.

Les brebis sont de race charollaise  réputé pour leur beau gigot ! La tonte a lieu en décembre seulement.

Retour

Il me reste à quitter les lieux, il serait possible de monter au sommet local du Noirmont (Pt1546, une antécime du Noirmont) avec sa petite croix et descendre par la jolie crête qui domine le Creux de Croue, mais mon timing ne le permet plus (à trop discuter, la randonnée est écourtée) et je descends au plus par le chemin de l’aller pour retrouver le parking avec la vue sur le Lac des Rousses.