Crêt de la Neige

Le Crêt de la Neige est le plus haut sommet de la chaîne du Jura et est situé en France. J’ai déjà eu l’occasion d’y venir, mais en été (voir cette randonnée xxx). Le Reculet tout juste voisin est plus agréable pour le ski. Je choisis de faire ce sommet en raquettes. Ce sera une première en hivernale, des années que je pensais le faire. Aujourd’hui est le grand jour, il va falloir faire preuve de bravoure.

Lélex

Lélex (on prononce le x) est une petite station de ski. Il y a de nombreuses places de parc le long de la route.

Les pistes de ski sont actuellement fermées, mais il y a bien du monde pour la version raquettes ou ski de randonnée.

Refuge le Ratou

Je pars donc, remonte par un chemin bien tracé un pâturage et m’enfonce dans la forêt (épicéas et hêtres). Le sentier est large, pentu, mais régulier.

On croise la route /piste de ski a deux reprises. Vers 1200 m, le chemin suit une route et repart en forêt, mais je fais un crochet pour voir le refuge du Ratou. Il est de style soviétique : tout en béton. Peu de charme. Je fais le tour, mais aucun local d’hiver n’est à disposition : tout est fermé. Je poursuis et remonte le pâturage pour retrouver une route.

Les Brulats Frésy

Cela me fait déboucher dans le bas d’une piste de ski (il est possible de l’éviter, le sentier raquettes reste en forêt). Je traverse la piste et la remonte brièvement. Cela me permet de trouver le sentier d’été qui rejoint le sentier raquettes. Le sentier est bien balisé par des panneaux (losanges violet). On rentre dans une réserve avec l’indication de rester sur les sentiers.

La montée se poursuit, toujours pentue. Puis la forêt se fait moins dense. Par contre le vent forçait, il me faut plusieurs arrêt pour ajuster les vêtements et gants. Sous les 1500 m, on arrive à hauteur d’un plateau. C’est joli, mais bien venteux en ce jour. La vue s’ouvre un peu, surtout sur les pistes de ski. Le terrain a des sections plus pentus et on repasse dans une forêt clairsemée. Les arbres deviennent de toute beauté car bien chargés en neige et le froid aidant à la conservation. Superbe.

Crêt de la Neige

Je finis par rejoindre la crête, le vent complique la vie. Le brouillard est de la partie et voile les Alpes. Il y a un fort joli passage dans une petite combe, puis on longe la crête (en léger contrebas). La crête est composé de pins et c’est un secteur fort charmant. On passe, sans le savoir, sur le plus haut point du Crêt de la Neige qui n’est pas mentionné. En été j’y suis passé, peu d’intérêt car parmi les pins. La progression continue avec la lutte contre le vent. Je finis par arriver au Crêt de la Neige. Le panneau indique 1720 m, mais la carte IGN 1718 m et Swisstopo 1716.7 m). Je marque une pause 15 min, le vent souffle. J’arrive à voir brièvement les Alpes.

Grand Crêt

Je rebrousse chemin, ce secteur est décidément charmant. Au lieu de passer par la petite combe, je passe par le chemin d’été et le sommet. Puis je retrouve le chemin de la montée qu’il faudrait descendre. Comme les pistes de ski sont fermées, je profite de poursuivre tout droit par le Grand Crêt. Cette variante est à éviter quand les pistes sont ouvertes, car on les longe en partie.

Je monte à Grand Crêt, sommet dégarni, mais c’est la grande lutte avec le vent et le froid. Je dois me courber pour avancer. Par contre la vue sur les Alpes s’est dégagée, bien que laiteuse.

Refuge de la Loge

Je descends et suis content de quitter les hauteurs pour descendre une piste de ski : enfin à l’abri du vent ! La piste est pentue et je croise du monde.

Sous les 1450 m, un sentier file à droite en forêt. Une petite marche me permet de rejoindre le refuge de la Loge. Lui aussi fermé et aucun local d’hiver. Juste un petit cabanon en contrebas qui offre un abri au vent.

Le Ratou

Je poursuis, passe à hauteur de téléski et de pistes de ski. Sous les 1300 m, une route sur la gauche me fait quitter la piste. Un brin de droit en bas et je retrouve le refuge du Ratou.

Lélex

Plutôt que de suivre le chemin de la montée, je longe la piste de ski. Cela me fait passer devant le départ du télésiège. Je poursuis tranquillement par la piste de ski. La vue sur Lélex se fait de plus en plus grande. Je finis par retrouver le sentier de la montée et par rejoindre Lélex.

Conclusion

Le sommet du Crêt de la Neige est le plus haut sommet du Jura. Le final est de toute beauté. La vue sur les Alpes est dégagée depuis Grand Crêt. Le parcours est mieux adapté aux raquettes, à moins de descendre par les pistes de ski.